L'intelligence émotionnelle

Les premières études sur l'intelligence émotionnelle remontent au début des années 1990 avec les travaux de Salovey et Meyer, deux chercheurs américains. Ils en donnent la définition suivante : " la capacité d'observer ses sentiments et ses émotions ainsi que ceux des autres, de distinguer les uns des autres, et d'utiliser cette information pour guider sa pensée et ses actes ".

Daniel Goleman, à travers ses deux ouvrages sur le sujet, démontrera l'intérêt de l'intelligence émotionnelle dans la prédiction de la réussite personnelle et professionnelle, tout en élargissant le concept. Il ne s'agit pas d'opposer l'intelligence cognitive et l'intelligence émotionnelle. Ce sont deux formes d'intelligence qui cohabitent de manière interdépendante. Nos expériences combinent des comportements, des processus cognitifs et des états émotionnels internes.

 

Nous allons nous intéresser plus particulièrement au modèle développé par Daniel Goleman. Pour lui, l'intelligence émotionnelle comporte cinq dimensions :

 

La conscience de soi : mieux se connaître et comprendre la nature de son fonctionnement, reconnaître ses émotions, son système de pensée, les comportements qui en découlent.

La maîtrise de soi : répondre de manière ajustée aux situations en sortant de la réactivité émotionnelle, gérer ses états internes et ses ressources pour être dans plus d'efficacité et de satisfaction.

La motivation : identifier ses valeurs, ce qui compte pour soi, ce que l'on a envie de réaliser et dépasser les obstacles qui pourraient survenir sur son chemin.

L'empathie : comprendre les autres, leurs fonctionnements, leurs émotions, de manière non jugeante et ouverte.

Les compétences sociales : être en capacité de créer avec les autres des relations positives, dans les relations interpersonnelles ou bien dans la vie de groupe.

La bonne nouvelle, c'est que l'intelligence émotionnelle peut être entrainée et donc développée à travers un travail spécifique sur chacune de ces dimensions. Avec notamment les outils de la Pleine Conscience.

 

Pourquoi est-il important de développer l'intelligence émotionnelle dans le cadre professionnel ?

Parce que nous avons besoin de nous relier les uns aux autres, de mieux nous comprendre, de développer des échanges positifs et constructifs basés sur un respect mutuel. Cela passe par une meilleure connaissance de soi, de ses modes de fonctionnement, de ce qui compte vraiment pour soi afin de s'utiliser au mieux, en gérant de manière juste ses émotions, ses pensées et ses comportements. Nous pouvons créer ainsi les conditions de la coopération et de la réussite individuelle et collective.